La quantité d’eau utilisée pour l’arrosage doit premièrement tenir compte des besoins des végétaux. En effet, il est essentiel de prendre en compte la transpiration des plantes (évapotranspiration).
Egalement, les conditions climatiques (vent, ensoleillement et température) ainsi que l’infiltration plus ou moins lente dans le sol (percolation) sont à prendre en compte.

La fréquence des arrosages dépend de 2 points importants :

  • l’épaisseur et la nature du sol à arroser
  • les interventions préventives

 

L’arrosage doit permettre d’apporter une quantité d’eau suffisante pour permettre un bon développement du système racinaire.

Attention, veillez à arroser sans excès.

Partager

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié. Champs requis indiqués par *